L'accompagnement à l'internat

L’internat du Logis de Villaine est un internat spécialisé. Il ne s’envisage donc pas uniquement pour des raisons d’éloignement du domicile familial. Il constitue un environnement éducatif propice à l’expérimentation de nouvelles situations, sur le plan de l’autonomie, des relations avec les autres et de la socialisation.

L’internat est un lieu de vie en groupe où le jeune va apprendre à gérer ses frustrations et à assumer les conséquences de ses actes tout en abordant la notion de respect sous toutes ses formes.

L’accompagnement dans les actes de la vie quotidienne et dans les moments particuliers de la vie intime du jeune donne sens à la notion d’accompagnement. L’éducateur d’internat est ainsi présent pour conduire chaque jeune à prendre soin de lui (en lien avec les questions d’hygiène mais aussi de puberté et de sexualité), à apprendre à organiser son temps, à prendre des initiatives et à exprimer ses ressentis, ses préoccupations dans un temps plus tranquille et moins programmé. Néanmoins, diverses activités peuvent être proposées (piscine, vélo, bibliothèque, soirée vidéo, atelier d’esthétique, etc.)

L’implication dans les différentes tâches de la vie quotidienne est le reflet de l’autonomie de la personne. Tous ces actes (mettre la table, débarrasser, faire sa toilette, rassembler ses affaires..) s’inscrivent dans la simplicité (apparente) du quotidien et recèlent tout ce qui se joue d’important en termes d’échanges et de construction de l’enfant. Parce que tous ces actes mis bout à bout finissent par faire une journée, laquelle placée dans une succession d’autres journées, fait la vie dans toute sa banalité, mais aussi dans toute son authenticité. C’est donc dans l’anecdotique que se fait l’essentiel du travail à l’internat, raison pour laquelle il convient de revendiquer sa dimension spécialisée qui fait de ce lieu de vie un lieu de soin.

C’est aussi un lieu d’information et de prévention (notamment des conduites à risques), un lieu d’observation, de changements et de transformation, autrement dit d’apprentissages.

Le Logis de Villaine comporte 10 groupes d’internat :

  • Charlubert
  • Galipiots
  • Charmille
  • Tourelle
  • Chateau
  • Groupe du Bas
  • Soustilles
  • Foyer Tour carrée + 2 appartements
  • Foyer Jean Jaurès

A noter : depuis 2009, le Logis de Villaine a démarré un vaste programme de rénovation des locaux. La priorité est donnée aux bâtiments d’hébergement pour une amélioration de la qualité de vie des jeunes accueillis.

L'accompagnement thérapeutique

La prise en charge médicale, paramédicale et psychologique a pour but de contribuer à l’épanouissement et à la réalisation des potentialités des enfants et adolescents accueillis, ceci sur les plans : intellectuel, affectif, langagier et corporel.

Tout est mis en œuvre pour :

  • assurer la prévention et les soins sur le plan médical,
  • accueillir et répondre aux questions des familles concernant l’évolution de la santé des enfants.

A leur demande, les parents peuvent rencontrer chaque professionnel.

Les efforts du service portent principalement :

  • sur le développement des potentialités intellectuelles et le maintien des acquis,
  • sur les situations thérapeutiques visant à favoriser les motivations affectives des jeunes accueillis,
  • sur la mise en valeur des activités aidant à améliorer le langage,
  • sur le renouvellement et l’amélioration des activités corporelles permettant à l’enfant entre autres, de prendre plaisir à jouer.

Les orientations thérapeutiques sont sous la responsabilité du médecin psychiatre. Dans ce cadre il est offert des projets plus spécifiques aux enfants ayant des difficultés ne leur permettant pas de s’intégrer aux activités ordinaires :

Parmi les projets à caractère thérapeutique on retrouvera :

  • L’unité de soin BOIDECHANT
  • L’activité Equithérapie
  • Les activités regroupées dans la Ferme Thérapeutique

L’unité BOIDECHANT est proposée aux plus jeunes, c’est un groupe de vie fonctionnant en semi-internat visant à un meilleur épanouissement de l’enfant qui l’amènera à trouver goût à la communication, aux apprentissages, aux échanges sociaux…

Le besoin de jeu est celui le plus pris en compte pour favoriser l’expression verbale et gestuelle de l’enfant.

L'accompagnement éducatif

Le rôle de l’éducateur est d’aider l’enfant à développer son autonomie dans les actes de la vie quotidienne (lever, coucher, toilette, habillage, repas) en lien avec la famille et dans le respect de son histoire.

Les repas sont un moment de convivialité, ils sont pris en petit groupe, sont préparés par la cuisine centrale selon les besoins de l’enfant et les prescriptions médicales. Les enfants internes sont hébergés en chambre de 1,2 ou 3 lits et dans chaque bâtiment un veilleur de nuit assure la sécurité.

Cinq chauffeurs sont disponibles pour permettre les déplacements quotidiens à l’extérieur de l’établissement.

L’apprentissage des règles de vie sociale et du respect de l’autre prend une place prépondérante dans le travail éducatif effectué par l’ensemble des acteurs.

L’équipe a pour objectif de prendre soin de l’enfant qui lui est confié, de veiller à son bien être et à sa sécurité. Elle est à l’écoute de ses difficultés, et, en aménageant un climat de confiance, elle favorise son épanouissement et sa future insertion sociale. Elle élabore son Projet de Parcours individualisé qui sera discuté et accepté par le jeune et sa famille dans le contrat de séjour. Une information est envoyée à la famille sur l’évolution de l’enfant tous les 6 mois.

L’éducateur référent est l’interlocuteur privilégié de la famille pour tout ce qui concerne la prise en charge. Il doit être l’écho d’une équipe, le porteur d’un projet élaboré par l’équipe sous la responsabilité du Cadre socio-éducatif et de la Direction de l’IME. Le référent est enfin, le lien avec les autres professionnels de l’institution pour ce qui concerne l’enfant dont il s’occupe.

L'accompagnement social

Le service social est garant des droits des usagers.

L’assistante sociale conseille, oriente et soutient les familles :

  • Dans leurs demandes de prestations auprès de la MDPH
  • Dans leurs liens avec les travailleurs sociaux externes à l’établissement (assistante sociale généraliste, spécialiste, éducateur de prévention…)
  • Dans leurs démarches auprès d’instances telles que le Juge des Affaires Familiales
  • Aide pour l’instruction de nombreux dossiers en favorisant le rétablissement des droits sociaux : A.E.E.H., A.A.H., Aide Sociale, Requête auprès du Juge des Tutelles, immatriculation,, P.C.H., R.Q.T.H., orientation E.S.A.T., F.O., Accueil Familial Adulte, Aide Juridictionnelle
  • Aide à l’inscription pour des vacances spécialisées (montage financier avec la M.D.P.H.)
  • Favoriser le maintien du lien entre la famille et l’équipe prenant en charge l’enfant…

Elle rencontre les jeunes de l’établissement, à leur demande : elle représente un autre lieu de parole.

Les jeunes de l’institution sollicitent régulièrement un rendez-vous avec l’assistante sociale : ils viennent spontanément ou à la demande des éducateurs.

  • Demande d’une écoute au sujet de leur vécu familial
  • Aide apportée pour qu’ils maitrisent « l’outil téléphone » afin qu’ils puissent contacter le service tutélaire
  • Informations diverses ( le contenu d’un courrier, l’orientation, la mesure de protection, la sortie de l’établissement…)
  • Entretien préalable à l’accompagnement pour une audience chez le Juge des Tutelles, chez le Juge des Enfants
  • Accompagnement d’adultes sortis de l’I.M.E., à leur demande…

L’assistante sociale a également un rôle de préparation à la sortie des jeunes adultes et de leur famille.

Préparation à la sortie

Lorsqu’un jeune entre à l’IME, nous nous donnons pour objectif de lui permettre de préparer sa sortie, en fonction de ses progrès et possibilités. Le Projet de Parcours Individualisé (PPI) prévoit après 16 ans des mises en stage. Celles-ci doivent permettre à l’adolescent d’imaginer, petit à petit, l’orientation qu’il pourra prendre afin de préparer son avenir. Les possibilités pour découvrir un futur projet de vie sont nombreuses et peuvent paraitre compliquées. C’est pourquoi nous avons qu’un livret de sortie aidera chaque jeune, chaque famille, à mieux comprendre les orientations possibles.

Dans tous les cas, les professionnels du Logis de Villaine restent à disposition pour vous aider à trouver les bons repères. Une sortie préparée, comprise et partagée est une sortie vers la réussite du parcours, quelle que soit l’orientation retenue.

Le dispositif de préparation à la sortie et d’accompagnement professionnel adapté et spécialisé, existe depuis le mois de septembre 2011. Il concrétise un travail de réflexion en interne et de partenariat avec les campus des métiers de Poitiers et Niort, le centre de formation DEFIS AGAPE à Chatillon sur Thouet, et le lycée du Haut Val de Sèvres de Saint Maixent.

L’objectif de ce dispositif est d’accompagner les jeunes vers un contrat d’apprentissage en vue d’une formation qualifiante de type CAP, ou de pouvoir poursuivre sur le dispositif D’ PARH, pour leur donner une année supplémentaire dans le cas où ils n’auraient pas pu obtenir de contrat.